Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2011 3 16 /11 /novembre /2011 00:06

Je viens de tomber sur un blog super interessant dont un terme a attiré mon attention.


Savez-vous ce qu'est un troll sur la toile ?
Je le découvre à l'instant et je pense que ça peut en intéresser certains.

On les nomme des "fake" la plupart du temps mais pour ma part, je pense que c'est plus ce terme qui est en adéquation avec ce comportement qui n'est pas plus condamnable qu'un autre à partir du moment où on connait l'objectif du jeu.

Aprés, à vous de faire vos choix dans les réponses que vous apportez ou apporterez pour alimenter le moulin du troll.



"En argot Internet, un « troll » est une personne qui participe à une discussion ou un débat (sur un forum ou autre) dans le but de susciter ou nourrir artificiellement une polémique et plus généralement de perturber l'équilibre de la communauté concernée.

L'expression peut aussi s'appliquer à un message dont le caractère est susceptible de provoquer des polémiques ou est provocateur, ou auquel on ne veut pas répondre et qu'on tente de discréditer en le nommant ainsi. Le mot « troll » peut également faire référence à un débat conflictuel dans son ensemble.

Dans la majorité des cas, l’évaluation repose sur l’aspect récurrent ou caricaturé de l’argumentation, les participants peuvent alors tout aussi bien être qualifiés de « trolls » que de « trolleurs ». En français, le terme « trollage » existe aussi pour désigner les actions des personnes considérées comme des trolls.

Origine du terme

En anglais, le verbe "to troll" et le nom "troll" ont des sens et des origines différentes.

Le terme troll provient du verbe trolling, qui lui-même a pour origine l'ancien français "troller". Il s'agit de l'action de pêcher à la cuillère (à ne pas confondre avec trawling qui est la pêche au chalut, un grand filet en forme d’entonnoir).

Les personnes se rendant coupables de trolling ont progressivement été appelées des Trolls, en allusion aux monstres de la mythologie nordique. Dans le jeu Donjons et Dragons, les trolls ont une capacité de régénération, les membres découpés repoussent en quelques heures ; la comparaison avec les fils de discussion qui se multiplient et les profils recréés quasi instantanément est d’autant plus pertinente.

En espagnol, il existe un mot semblable (attesté dès 1883), trola, qui signifie « bobard ».

Objectifs d’un troll

Les objectifs d’un troll peuvent être multiples et variés, allant du simple jeu à la volonté d’imposer ses idées, par plaisir pur et simple, ou même par tentative de détruire l’intérêt d’un forum ou d’une discussion visée par ses actions, par censure, et cætera.

Certains forums sont financés par la publicité et ont besoin d’activité pour générer des revenus. Le lancement et l'encouragement de trolls sont alors faits directement par les gestionnaires du site.

On distingue en général deux catégories intentionnelles, le troll bénin et le troll malin.

Le troll malin

Désigne un internaute qui cherche volontairement à déstabiliser les procédés de communication. Il comprend en général très bien le fonctionnement d’internet et sait qu’il est très facile de s’en servir pour manipuler ou provoquer. Il n'est pas à démontrer qu'il connaît parfaitement les mœurs des administrateurs qui modèrent le sujet de discussion cible.

Il considère souvent l’espace de discussion sans autre intérêt que celui que peut représenter un jeu de rôle. Le but recherché est alors de faire vivre un personnage imaginaire, de gagner de la considération ou du respect en s’attribuant de fausses compétences ou en marquant des points sur d’autres intervenants arbitrairement considérés comme des adversaires pour le déroulement du « jeu ». Certains intervenants utilisent plusieurs personnages virtuels afin de les renforcer entre eux, ou de soutenir le personnage principal. Lorsque le personnage principal est découvert et banni ou en manque de prestige, le troll crée un nouveau personnage pour s'y substituer.

Un autre objectif possible du troll malin, et qui n'est que rarement compris par ses adversaires, est de dénoncer, par l'ironie et l'absurde, des comportements pouvant porter à polémique. Ainsi, sur certains réseaux sociaux, des trolls tournent en dérision la diffusion publique par certains parents d'images de leurs enfants, ou la prolifération de pages « hommage » mettant en avant des personnes mortes récemment.

Il est à noter également que le troll malin n'a que rarement besoin d'insulter ou de devenir vulgaire pour provoquer. Les réponses agressives des personnes provoquées ont pour effet d'amuser le troll qui les poussera de façon subtile et ironique à se ridiculiser encore plus.

Déroulement

On dit qu’une discussion s’enflamme lorsque les échanges se multiplient entre les participants et que le ton monte. L’origine du conflit — si conflit il y a — n’est pas forcément un troll, ou tout du moins n’est pas forcément un troll « volontaire ». On ne parle de troll que lorsqu’on pense avoir décelé une volonté de polémiquer allant au-delà de la volonté d’avancer dans une discussion.

Les méthodes d’action du troll vont de la simple insulte au flood, en passant par diverses démarches, telles que :
- ne jamais être d’accord sur quelque sujet que ce soit, ou à l’inverse l’être systématiquement. Le but n’est alors pas de donner son avis mais d’alimenter la polémique ;
- ne jamais être d’accord avec un interlocuteur considéré comme gênant, le traitant de fake, d’inculte, de naïf, voire de troll ;
- allusion à un débat voisin, mais hautement polémique (par exemple, allusion au conflit israélo-palestinien dans un débat sur la politique égyptienne) ;
- attaques sur la forme (par exemple, commencer les réponses avec l’expression « c’est n’importe quoi », ou bien critiquer l'orthographe des autres pour les discréditer) ;
- hors sujet (attaques personnelles, détournement du fond du débat) ;
- double discours ;
- sous-entendus menaçants ;
- insultes visant un groupe de personnes (définis par leur nationalité, religion, opinion politique, etc.) et permettant de déclencher de nouvelles interventions ;
- procès d’intention ;
- délation et/ou diffamation ;
- bluff ;
- sophisme ;
- autodérision de façade pour camoufler des intentions malveillantes ;
- moquerie fraternelle et private joke ;
- mélange de flatterie envers les uns et injures envers les autres, pour s’attirer à la fois alliés et ennemis. Lorsque le but du troll est le jeu ou la provocation, il tente de maximiser son nombre d’adversaires. Au contraire, s’il est déterminé à nuire il va tenter d’avoir un maximum d’alliés et d’isoler sa victime ;
- « parler par slogan » est aussi une méthode utilisée par le troll qui souhaite envenimer une discussion, la ramenant par là-même à une forme simpliste du débat de départ.

Le sujet « part en troll » si des participants au débat « tombent dans le piège » tendu par le troll et se lancent dans une discussion stérile éloignée du sujet initial. On a tendance à dire que l’unique solution se trouve dans la phrase « Don’t feed the Troll » (en français : « Ne nourrissez pas le troll »), c’est-à-dire : ignorez le troll ou ne lui donnez pas matière à polémiquer.

Un troll peut être perçu positivement ou négativement selon les situations et les personnes. Il est toujours pugnace, abandonne parfois le débat mais jamais le sujet qui l’obsède. Ainsi, un troll ignoré ou insatisfait tentera à plusieurs reprises d’enflammer la discussion. Le troll obsessionnel est attaché à un sujet et ramène toujours le débat à lui, en général un concept, une idée simpliste ou même un mot d’ordre. Généralement, si la discussion s’envenime suffisamment et que les arguments viennent à manquer, le troll ou l’un de ceux qui le nourrissent finit par atteindre le point Godwin.

Limite

Certaines personnes dénoncent les abus d’utilisation du terme « troll » qui pourrait parfois servir à couper court à toute discussion et débat. Ainsi, un intervenant à un débat pourrait utiliser ce terme afin de discréditer les personnes qui remettent en cause ses thèses, en les accusant de vouloir polémiquer. Le troll se détachant d’une simple opposition d’idées par l’aspect volontaire de la polémique, il est parfois extrêmement difficile à découvrir. Ainsi, parfois, ce peut être l’accusateur qui est en fait un troll (voir la méthode hypercritique).

Des polémiques peuvent être productives : un troll productif est appelé Stallo. Cependant, nombreux sont ceux qui estiment que le troll ayant pour but principal de prendre le pouvoir idéologique sur un forum, de le couler, voire de le tuer, ne cherche pas une polémique constructive, et que par conséquent le terme Stallo n’a pas de sens.
Enfin, il ne faut pas confondre un troll avec un toad (crapaud). La principale différence est que le toad est sincère, il cherche juste à faire triompher ses idées quelles qu'elles soient mais il ne cherche pas à parasiter les discussions."
 
Suite et fin là => link
 

 
Voila, pour ceux qui auront pris la peine de lire cet article jusqu'au bout, vous pouvez les reconnaitre ou les sentir et choisir ou non de rentrer dans la danse.

Le virtuel est un espace d'expression avant tout et pour toute personne y venant, quelque soit sa forme et son fond.

Partager cet article

Repost 0
Miss Terry Traine - dans Articles
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Miss Terry Traine
  • Le blog de Miss Terry Traine
  • : Patati et patata
  • Contact

Profil

  • Miss Terry Traine
  • J'aime trainer sur la toile, le cinéma, la musique, les photos et ne rien faire. Mes docs me suivent partout où je vais, même dans mon imaginaire. Je voyage tout en restant chez moi, je rencontre des gens parfois.
Bonne errance sur ma page
  • J'aime trainer sur la toile, le cinéma, la musique, les photos et ne rien faire. Mes docs me suivent partout où je vais, même dans mon imaginaire. Je voyage tout en restant chez moi, je rencontre des gens parfois. Bonne errance sur ma page

Espace visiteurs ou "livre d'or"

Recherche

Passage sur la page

Compteur Global

Catégories